Imprimer

Quelques conseils en plus

Quelques conseils en plus

 

Rappelons qu'il n'existe pas qu'une seule manière de soigner une dyspareunie. Les conseils apportés sur ce site ne peuvent se subsituer à un avis ou à un diagnostic médical. C'est pourquoi pour comprendre les mécanismes à l'origine de la douleur, l'accompagnement d'un médecin ou de tout autre professionnel spécialisé en sexothérapie est toujours recommandé. Il est important d’apprendre à se détendre et à se relaxer, de façon générale et en dehors du contexte sexuel, notamment grâce à la respiration. Enfin, la dyspareunie est en grande partie liée à la tension des muscles du périnée et du vagin. Les dilatateurs vaginaux peuvent être un très bon élément transitoire pour s’exercer à les détendre (en les massant) et à se réhabituer progressivement à la pénétration.