Imprimer

Dilatateurs vaginaux et dyspareunie

Dilatateurs vaginaux et dyspareunie

 

Si malgré le traitement la dyspareunie persiste, il est fort possible que les douleurs pendant les relations sexuelles soit liée à un véritable cercle vicieux. Lorsqu'elles sont présentes, ces douleurs sont bel et bien réelles, et non « dans la tête ». Elles sont en grande partie liée à la tension des muscles du périnée et du vagin. Les dilatateurs vaginaux peuvent être un très bon élément transitoire pour s’exercer à les détendre (en les massant) et à se réhabituer progressivement à la pénétration.

 

 

1

 

Qu'est-ce qu'un dilatateur vaginal Velvi ?

Un dilatateur vaginal Velvi est un élément cylindrique mauve, en plastique lisse et adapté, spécialement conçu pour réduire les douleurs sexuelles des femmes. Son extrémité en forme d’ogive permet une intromission tout en douceur dans le canal vaginal. La poignée amovible se clique sur chaque dilatateur vaginal d’un simple mouvement rotatif.

417_-_1

En quelle matière sont composés les dilatatateurs vaginaux Velvi ?

Les dilatateurs vaginaux Velvi sont des dispositifs médicaux (certifié CE), fabriqués en polycarbonate pharmacopée Européenne, sans latex, sans Bisphénol A et sans Phtalates (normes ROHS). Ils sont fabriqués en France.

 

À qui s'adressent-ils ?

Les ensembles Velvi ont été conçus pour faciliter les examens gynécologiques et atténuer les douleurs lors des relations sexuelles chez la femme, en cas de :

  • Vaginisme
  • Vulvodynie ou autres dyspareunies
  • Sténose vaginale après radiothérapie
  • Agénésie vaginale (syndrome de Rokitansky - MRKH)
  • Après toute intervention nécessitant une rééducation de la cavité vaginale.

 

Quelles sont les tailles des dilatateurs vaginaux du Velvi ?

  • Dilatateur 1 = 4 cm x 1 cm
  • Dilatateur 2 = 5,5 cm x 1,5 cm 
  • Dilatateur 3 = 7 cm x 2 cm 
  • Dilatateur 4 = 8,5 cm x 2,5 cm 
  • Dilatateur 5 = 10 cm x 3 cm 
  • Dilatateur 6 = 11,5 cm x 3,5 cm 

 

Puis-je utiliser les dilatateurs Velvi sans ordonnance ?

La prescription médicale n’est pas obligatoire. Selon les cas de dyspareunie, les dilatateurs vaginaux peuvent s’utiliser de manière autonome, seule, avec l’aide de son conjoint, d’un médecin ou d’un thérapeute. Pour toutes les autres affections vaginales, les dilatateurs doivent être utilisés en concertation et en étroite collaboration avec un médecin ou un professionnel de la santé.

 

Quelle est la différence entre un dilatateur vaginal et sextoy ?

Un sextoy est un jouet sexuel se déclinant en de nombreuses formes et dont l’objectif explicite est de faciliter, d’augmenter ou de prolonger le plaisir sexuel. Parmi la gamme de ces jouets sexuels, il existe de nombreux objets phalliques (vibrants ou non) très réalistes, avec souvent des dimensions trop imposantes pour les femmes atteintes de douleurs intimes. Un dilatateur vaginal est un dispositif médical et un outil de santé sexuelle, spécialement conçu pour la rééducation périnéale et l’accompagnement thérapeutique des femmes souffrant d’affection vaginale. Même si les jouets sexuels peuvent participer à la réduction des douleurs sexuelles, l’utilisation des dilatateurs vaginaux, par leur simplicité et leur jeu de tailles progressives, s’avère nettement plus appropriée. 

 

Les exercices avec les dilatateurs sont-ils douloureux ? 

Utiliser les dilatateurs n’est en soi pas douloureux. Chaque femme avance en douceur et à son rythme. Il arrive que certaines femmes ressentent quelques picotements lorsqu’elles débutent tout juste les exercices ou lors de l’insertion d’un nouveau dilatateur vaginal. En général, cette gêne disparaît avec la pratique. Si en revanche elles persistent, revenez au diamètre inférieur et parlez-en à votre médecin ou à toute autre professionnel de la santé spécialisé en sexothérapie.

 

Quels conseils pour bien utiliser les dilatateurs Velvi ? 

Privilégiez un endroit confortable où vous ne serez pas dérangée. Respirez calmement. Commencez par le plus petit dilatateur, puis progressivement passez à la taille supérieure, et ainsi de suite. Il n’y a pas de durée prédéterminée pour l’utilisation d’un dilatateur ou d’un autre. Avancez à votre rythme. Avant chaque exercice, lubrifiez abondamment le dilatateur et l’entrée de votre vagin. Puis tout en écartant les petites lèvres, introduisez-le très lentement à l’intérieur de votre canal vaginal. En même temps que l’intromission se fait, pensez à bien pousser sur votre périnée. Une fois le dilatateur inséré, laissez votre vagin s’habituer un peu à sa présence avant de faire des mouvements de va-et-vient. Ensuite, si vous ne ressentez pas de douleur, faites de petits mouvements en douceur.

Afin que la situation soit la plus agréable possible, vous pouvez aussi essayer de rendre les exercices un peu plus ludiques. Par exemple : 

  • Donner un petit surnom aux "outils" utilisés (dilatateurs, pénis, etc.), hitoire de les démystifier et de mieux se les approprier. 
  • Mettre en fond sonore, une musique douce et sensuelle. 
  • Se récompenser chaque fois qu'une séance s'est bien passée. 
  • Impliquer le partenaire. 
  • Recourir à la masturbation, avant ou pendant l'insertion du dilatateur. 

Nous vous recommandons de consulter un médecin ou un professionnel de la santé pour plus de renseignements.

 

Quelle est la position idéale pour les exercices ? 

Il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises positions. Debout, allongée les cuisses écartées ou assise les jambes relevées, peu importe. L’essentiel est de trouver la position la plus confortable pour soi.

415_-_2

 

Quelle est la fréquence d'utilisation ? 

Des exercices tous les jours ou deux fois par semaine peu importe. Dans la majorité des cas, l’essentiel pour bien progresser est de garder une fréquence régulière, de s’y fixer et de ne pas s’interrompre. Dans certaines pathologies, le médecin est le seul à pouvoir vous conseiller sur la fréquence et le temps d’utilisation des dilatateurs.

 

Quelle est la durée du traitement avec les dilatateurs ? 

Il est très difficile de définir une durée précise du traitement, tant elle dépend de la situation personnelle des femmes, de leur motivation et de leur persévérance à faire les exercices avec les dilatateurs. Parfois quelques jours suffisent, mais le plus souvent, plusieurs semaines (ou plusieurs mois) sont nécessaires pour retrouver un confort durant les examens gynécologiques ou lors des relations sexuelles.

 

Comment nettoyer les dilatateurs ? 

Il est important de bien nettoyer les dilatateurs après chaque utilisation. Lavez-les à l’eau tiède et au savon, puis laissez-les sécher à l’air libre. Vous pouvez aussi si vous le souhaitez, les stériliser. Il vous suffit de les tremper dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes. N’hésitez pas non plus à relaver les dilatateurs à l’eau chaude avant chaque exercice. De cette manière, ils seront encore tièdes lors de la manipulation et le contact avec les parties génitales sera plus agréable. 

 

 

3

 

Quelles sont les caractéristiques de l'huile de jojoba ? 

De composition très proche du sébum humain, l’huile de jojoba est à ce jour, la plus extraordinaire et la complète du monde végétal. Elle convient aussi bien à la peau du visage et celle du corps, qu’aux cheveux et aux ongles. L’huile de jojoba est un excellent soin pour les cheveux qu’elle nourrit et assouplit. Utilisée quotidiennement sur le corps, elle convient aussi bien aux peaux grasses qu'aux peaux très sèches qu'elle hydrate, adoucit et régénère en profondeur. Elle régularise le flux séborrhéique.

Véritable anti-inflammatoire, elle est aussi connue pour son action calmante et cicatrisante. Elle est de plus, très appréciée comme huile de massage, car contrairement à d’autres, elle pénètre rapidement et en profondeur dans la peau, sans laisser de sensation grasse. Extrêmement nourrissante, la peau reste lisse et très douce après son application. Elle est par ailleurs efficace dans le traitement des brûlures et des problèmes de peau (psoriasis, eczéma, acné, etc.). Elle agit également en prévention des rides et est considérée comme un des facteurs anti-vieillissement les plus actifs. Pour information, l’huile de jojoba peut aussi être comestible, mais passe à travers les intestins sans transformation (stéatorrhée).

 

Quelles sont les caractéristiques de l'huile d'amande douce ? 

Notre huile 100 % pure et naturelle est un soin biologique riche (pression à froid). Grâce à ses propriétés émollientes (calmantes), l’huile d’amande douce nourrit et fortifie la peau. Elle la protège du dessèchement. Très douce, elle est extrêmement agréable à appliquer. Assouplissante et fortifiante, elle active la réparation de la peau (et des cheveux). Elle soulage les démangeaisons et les irritations. L'un des principaux avantages de l'huile d'amande douce est qu'elle convient à tous les types de peaux.Grâce à leurs extraordinaires propriétés apaisantes, nos huiles végétales euvent être utilisées comme substance de massage sur les parties les plus intimes du corps en cas de douleurs. Elles sont particulièrement appréciées par les femmes souffrant ou ayant souffert de vaginisme, de vulvodynie, de vestibulite ou plus généralement de dyspareunie. 

 

Les huiles végétales sont-elles 100 % pures et naturelles ?

Oui, nos huiles sont 100 % pure et naturelle (pression à froid). Conservez l'huile de jojoba ou l'huile d'amande douce, dans un endroit sec, à l'abri de la lumière et de la chaleur.  

 

L'huile végétale peut-elle être utilsée en tant que lubrifiant ? 

L’application de l’huile végétale sur les parties génitales est sans danger. Au contraire, son utilisation régulière permet de calmer et d’apaiser les sensations de brûlures, les irritations et donc d’atténuer la douleur. Ainsi, par prévention, après un rapport sexuel douloureux, une série d’exercices avec les dilatateurs vaginaux ou tout simplement lorsque vous avez mal, prenez autant d’huile que nécessaire sur le bout des doigts, appliquez le contenu sur les parties intimes (entrée vaginale, petites et grandes lèvres, vestibule vulvaire, etc.), puis massez en douceur.

 

L'huile de jojoba et l'huile d'amande douce sont-elles compatibles avec le préservatif ?  

L’huile de jojoba et l'huile d'amande douce sont déconseillées en cas de rapport sexuel avec préservatif, car comme tous les produits huileux, elles altèrent la résistance du latex. Par conséquent, le moyen de contraception devient inefficace à l'emploi et risque de se rompre. Il est préférable d’utiliser un lubrifiant à base d’eau lors de l’utilisation d’un préservatif.

Plus de questions dans La Foire aux Questions

 

 
2
 

Doigt, dilatateur vaginal et partenaire

Au départ, associer votre conjoint aux exercices vous paraîtra un peu difficile, car vous aurez probablement le sentiment de perdre le contrôle. Par conséquent, dans un premier temps et pour vous rassurer, n'hésitez pas à guider votre partenaire avec votre main. Expliquez-lui comment agir, en prenant bien soin de procéder comme d'habitude (beaucoup de lubrifiant, alternances de longues respirations, séries de contractions, poussées sur le périnée, etc.). Progressivement, enlevez votre main et laissez-le, seul, prendre les devants. Il est très important pour vous et votre partenaire de ne rien brusquer et de ne pas vous précipiter vers l'entrée vaginale sans préliminaires. Par exemple, votre compagnon peut vous caresser le bas ventre, les grandes et les petites lèvres de façon très délicate. Puis graduellement, il se rapprochera de l'entrée du vagin et avec votre permission, il essayera en douceur d'introduire un de ses doigts.

 

Pénis et pénétration vaginale 

Dès le 5ème dilatateur Velvi, le coït avec votre partenaire peut tout à fait être envisagé. Durant quelques minutes, avant le rapport sexuel, prenez le temps de faire quelques exercices avec les derniers dilatateurs. Ces séances, seule ou deux, vous permettront de mieux vous détendre et de vous rassurer. Comme à chaque fois, utilisez beaucoup de lubrifiant à l'entrée de votre vagin, ainsi que sur le pénis de votre compagnon. Choisissez en commun la position qui vous semblera la plus confortable pour tenter le coït. Certaines femmes préfèrent être au-dessus de leur partenaire, car cela leur permet de maintenir un certain contrôle. D'autres seront plus rassurées en étant positionnées en-dessous de leur conjoint. S'il le faut, n'hésitez pas à tenter plusieurs positions sexuelles.

Attardez-vous autant que possible sur les préliminaires. En effet, l'excitation aide les muscles vaginaux à mieux se détendre. Pendant que vous introduirez le pénis de votre partenaire, pensez à bien "pousser" comme si vous alliez à la selle ou à tousser, pour favoriser l'ouverture de votre vagin. Lorsque la pénétration aura enfin lieu, lors des premiers rapports sexuels, prenez le temps de vous habituer à cette nouvelle sensation sans chercher à faire des mouvements. Puis, lorsque vous serez plus à l'aise, faites de très légers va-et-vient, tout en vous arrêtant si nécessaire. Pour finir, lorsque vous vous sentirez prête, tout en douceur, guidez votre partenaire à faire lui aussi des mouvements progressifs pendant la pénétration.   

Si vous ne parvenez pas à la pénétration vaginale dès la première tentative, surtout ne vous découragez pas. Le traitement est long, mais si vous êtes arrivée à ce stade, vous n'êtes plus très loin de la victoire. Reprenez simplement vos exercices pendant quelques jours et retentez le coup un peu plus tard. Si toutefois les échecs se répètent trop, n'hésitez pas à changer de position, peut-être n'avez-vous pas encore trouvé la position sexuelle la plus confortable et la plus rassurante pour vous.  

 

Consolider ses acquis  

Vous avez enfin réussi là où aviez échoué pendant plusieurs mois ou années. Il est important de bien consolider cette victoire avant d'aller plus loin. Au début, comme pour toutes les autres étapes, il se peut que l'introduction soit un peu délicate. À la moindre difficulté ou en cas de réapparition de la douleur, n'hésitez pas à revenir à l'étape précédente et à reprendre, durant quelques jours, les exercices avec les dilatateurs Velvi.

Prenez également l'habitude, en guise de préliminaires, de faire des exercices avec les dilatateurs avant chaque rapport sexuel, puis peu à peu, au fil des semaines, diminuez le temps de ces séances jusqu'à finalement ne plus en avoir besoin. De plus, il est bon d'attendre plusieurs relations sexuelles avant de demander à votre partenaire de faire lui aussi des mouvements copulatoires ou de changer de position lors du coït. 

Pour finir, il se peut que vous ressentiez une grande joie de réussir enfin la pénétration, mais que le plaisir sexuel ne soit pas encore au rendez-vous. Ne vous inquiétez pas, il vous faudra du temps pour que vous ne soyez plus concentrée sur les exercices et sur ce qu'il faut faire. Peu à peu et avec l'habitude, vous prendrez de l'assurance, le coït vous semblera alors de plus en plus facile et agréable. 

 

En parallèle du programme d'exercices 

En parallèle, il est très conseillé de se livrer à un travail sur soi afin d'apprendre à accepter l'intégralité de sa personne. Quelques pistes à exploiter pour se réconcilier avac sa féminité :

  • Bien saisir les mécanismes de la dyspareunie ;
  • Développer ses connaissances en matière d'anatomie (à l'aide de shémas, puis d'un miroir) ;
  • Se renseigner sur la globalité de la sexualité humaine ;
  • Réfléchir à un accompagnement thérapeutique avec un professionnel (psychologue, sexologue, kinésithérapeute, etc.). 

​De plus, si vous avez un partenaire, en parallèle des exercices avec les dilatateurs, il est impératif de restituer un climat de détente, de sensualité et de sécurité dans votre couple. Il est en effet tout à fait possible de développer une sexualité non pénétrante, en remplaçant notamment les tentatives de pénétrations douloureuses et stressantes, par des rencontres de plaisir à base de massages et de caresses tendres. Le coït n'est alors pas anticipé et ainsi, le lien sexuel et intime avec votre conjoint est préservé, tout en prenant le temps nécessaire pour bien progresser avec les dilatateurs vaginaux.