Imprimer

Sténose vaginale

Sténose vaginale

4

 

Les traitements de radiothérapie des cancers gynécologiques entrainent souvent des effets secondaires. Des cicatrices internes peuvent apparaître, rendant le vagin moins élastique, plus court et plus étroit. On parle alors de sténose vaginale. Pour prévenir ou atténuer ce problème, les dilatateurs vaginaux peuvent beaucoup aider. De tailles graduées, ces dispositifs médicaux ont spécialement été conçus pour faciliter les examens gynécologiques et atténuer les douleurs lors des relations sexuelles. Ils permettent d’éviter que les parois vaginales ne se collent et d’améliorer progressivement l’état du vagin.

 

Quelques conseils pour utiliser les dilatateurs vaginaux
 

Généralement, les exercices peuvent se faire un mois environ après la radiothérapie. Privilégiez un endroit confortable et choisissez une position agréable. Commencez par le plus petit dilatateur prescrit, puis progressivement passez à la taille supérieure, et ainsi de suite. Vous n’êtes pas obligée d’aller jusqu’à la taille 6. Introduisez en douceur le dilatateur à l’intérieur du vagin, aussi profondément que possible. Vous pouvez le garder entre 5 et 10 minutes, sans le bouger. Puis, effectuez délicatement quelques mouvements de va-et-vient ou de droite à gauche. Plus, vous ferez les exercices et meilleurs seront les résultats. Idéalement, il est recommandé d’utiliser les dilatateurs tous les jours, surtout lors des premiers mois. Si ce n’est pas possible, essayez de faire les exercices au minimum 2 fois par semaine. 

 

Utiliser les dilatateurs n’est en soi pas douloureux. Néanmoins, il est possible de ressentir une légère pression lors des exercices. Parfois, de petits saignements rosés peuvent apparaître (comme lors d’un examen gynécologique). Ne vous inquiétez pas, cet inconfort disparaîtra progressivement avec la pratique. L’utilisation des dilatateurs vaginaux doit se faire en étroite collaboration avec un médecin ou un professionnel de la santé. Selon votre situation, il est le seul à pouvoir déterminer le programme thérapeutique dans son ensemble. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à lui en parler. Consultez-le rapidement en cas de saignements, d’infections, de démangeaisons, de pertes ou de fortes odeurs.

 

Brochure "Sténose vaginale après radiothérapie" ►