Imprimer

Exercices de Kegel

Exercices de Kegel

 

Étape 2
 

Après les exercices de respiration, l'étape suivante est essentielle. L'exercice consiste, sans avoir recours à la pénétration vaginale, à reconnaître les muscles pelviens pour mieux en maîtriser les contractions. Ces séances ne nécessitent aucun accessoire et ne demandent pas plus d'une dizaine de minutes par jour.  

 

Reconnaître ces muscles 

Afin de reconnaître les muscles à l'origine du vaginisme, appelés aussi muscles pubo-coccygiens (muscles PC) ou muscles péri-vaginaux, il suffit d'aller aux toilettes, d'uriner un peu, puis d'interrompre le jet, de laisser de nouveau couler l'urine et de la retenir encore, et ainsi de suite, jusqu'à vider la vessie. Ces muscles qui agissent selon votre volonté sont les mêmes qui, dans le cas du vaginisme, se contractent par réflexe, empêchant ainsi toute forme d'intromission dans le vagin. 

 

Faire les exercices de Kegel 

Après avoir répéré ces mucles, il est important de s'exercer afin de les décontracter dur demande, en ne tentant toujours aucune pénétration. Ces exercices sont appelés "exercices de Kegel", ainsi nommés d'après Arnold Kegel, qui les avait popularisés dans les années 50. Au départ, ces exercices étaient destinés à la rééducation de ses patientes souffrant d'incontinence urinaire.  

Pendant une semaine environ, hors des toilettes, contractez et décontractez de façon alternée les muscles pubo-coccygiens, comme si vous vouliez interrompre l'urine et reprendre l'écoulement. Une ou plusieurs fois par jour, effectuez une série de mouvements de ce type, en tenant bien chaque contraction pendant une à deux secondes avant de relâcher les muscles. Au début, un effort de concentration sera nécessaire pour resserrer uniquement les muscles PC, sans contracter les muscles abdominaux ou fessiers. Mais avec l'habitude, cela deviendra un automatisme.

Dans un premier temps, ces exercices sont à effectuer allongée sur le lit, toujours dans une atmosphère calme et détendue. Le soir avant de vous coucher ou encore le matin au veil sont des moments favorables pour cette activité. Par la suite, quand vous serez plus à l’aise, les séances pourront se faire à n’importe quel moment de la journéetout en faisant autre chose (en regardant la télévision, dans les transports, etc.). 

 

Associer les exercices de contraction aux exercices de respiration 

Lorsque les exercices de Kegel seront acquis, associez-les aux exercices de respiration. En guise d'introduction, pour vous détendre, faites uniquement des exercices de respiration pendant une minute environ. Puis, inspirez et à la fin de cette inspiration, bloquez votre respiration pendant quelques secondes, en contractant vos muscles pelviens. Ensuite, expirez profondément en décontractant ces muscles. Refaites plusieurs séries de ce type. Vous pouvez si vous le souhaitez, faire ces exercices en utilisant un miroir afin de visualiser le travail des muscles concernés

 

 

Intromission en douceur d'un ou de plusieurs doigts ►